Paris : 3,2,1… Jardinez !

Quand les villes s’inspirent de ce que font les associations, cela commence par la capitale.

Un article trouvé dans le journal gratuit « metronews » le 26 juin 2015 et consultable en ligne : http://www.metronews.fr/paris/paris-3-2-1-jardinez/mofy!1xszTzm0amq1c/

EXCLUSIF – La mairie de Paris lance un permis de végétaliser destiné à tous les Parisiens désireux de verdir l’espace public. Présentée au prochain Conseil de Paris, l’initiative devrait être lancée début juillet.

Potager-en-keyhole-Jardin-partage-Le-Nid-du-12-(12e)-photo-Nadine-Charvi  Keyhole aménagé dans le jardin partagé rue Georges et Maï Politzer, dans le 12e arrondissement. Photo : Mairie de Paris – Nadine Charvier

Vous pensez avoir la main verte ? A compter de cet été, la mairie de Paris vous propose d’exercer vos talents de jardinier, non plus sur votre balcon mais dans la rue. C’est l’objectif du permis de végétaliser qui sera présenté la semaine prochaine au Conseil de Paris. Une fois votée, cette mesure doit offrir à tous les Parisiens qui en feront la démarche la possibilité d’embellir l’espace urbain en le végétalisant. Seules contraintes : entretenir ses plantations et respecter la charte de la Ville pour éviter de voir s’élever sur les trottoirs de la capitale des plantes exotiques inadaptées à l’écosystème local.

« Je souhaite que les Parisiens s’emparent de ce dispositif et se sentent libres de végétaliser la ville », explique, à metronews l’adjointe en charge des Espaces verts, Pénélope Komites, convaincue de l’intérêt de la population pour ce type d’initiative, à l’instar des projets de végétalisation plébiscités dans le cadre du budget participatif lancé en début d’année par la mairie. « C’est une très bonne idée », commente Claire de l’association du quartier Saint-Bernard, à l’origine du premier jardin partagé à Paris. « Il y a beaucoup à faire et c’est dans l’air du temps, poursuit-elle. Mais il faut que ce soit des groupes qui s’emparent de cette initiative en y associant les habitants du quartier ».

Un permis rapide à obtenir

Fleurs, potagers, arbres fruitiers les possibilités sont multiples, tout comme les supports dans lesquels ils seront plantés. Les jardiniers amateurs pourront ainsi tout aussi bien fleurir un pied d’arbre, végétaliser un mur, agrémenter des jardinières ou cultiver des keyholes – ces dispositifs en bois plus grands que des bacs à fleurs permettant de jardiner directement sur l’asphalte. Un mobilier urbain écologique que la mairie pourrait même fournir aux volontaires si le projet le permet, laisse entendre l’adjointe.

Concrètement, les jardiniers-citoyens devront présenter leur projet sur le guichet unique qui sera mis en ligne sur le site de la mairie de Paris ou faire les démarches auprès de leur mairie d’arrondissement. Une fois le permis accordé, sous un mois maximum et sous la forme d’une autorisation d’occupation du domaine public, les participants recevront un kit de plantation constitué de terre végétale et de graines. Ils pourront également suivre des cours de jardinage à la Maison du Jardinage (Parc de Bercy) et obtenir des conseils auprès des agents des Espaces verts, lors de rendez-vous organisés régulièrement. Alors à vos binettes.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s